Information hero

Abeer Saady

Abeer Saady est connue comme le loup blanc dans le domaine des médias égyptiens. Cela fait 23 ans qu’elle écrit sans relâche, en arabe et en anglais, sur les sujets les plus pointus. Sur le front libyen ou dans les rues du Caire, elle est… sur tous les fronts. Rédactrice en chef adjointe du quotidien Al-Akhbar, elle a été élue vice-présidente et membre du conseil d’administration du Syndicat des journalistes égyptiens, et ce à trois reprises. Responsable des formations, elle anime séminaires et ateliers autour du thème de la sécurité des journalistes. Nombreux sont les professionnels des médias de la région également à la connaître, au moins à travers les très nombreuses formations à la sécurité qu’elle a données. Mais aujourd’hui, elle n’en peut plus : face à la multiplication des assassinats, des arrestations et des actes de violence qui touchent ses collègues, Abeer Saady a publiquement dénoncé le silence du Syndicat, gelant ses activités en son sein. Elle a également appelé ses confrères à mesurer “les conséquences catastrophiques du silence face aux attaques incessantes contre la vie, la sécurité et la dignité des professionnels de l’information”. Depuis 2011, douze d’entre eux ont été tués en Égypte et plus d’une vingtaine sont en prison.