Actualités

mars 17, 2015 - Updated on janvier 20, 2016

Arrestation d’un correspondant d’Hablemos Press à Holguín


Le 11 mars, José Leonel Silva Guerrero, correspondant d’Hablemos Press à Gibara, dans la province d’Holguín (sud-ouest du pays), a été violemment arrêté chez lui. Reporters sans frontières dénonce une arrestation arbitraire.

La police a perquisitionné le domicile de José Leonel Silva Guerrero, correspondant d’Hablemos Press à Gibara avant de l’arrêter violemment et de le détenir pendant plus de dix heures. Le journaliste a été interrogé par des agents du Département de la Sécurité d’Etat (DSE). La police affirme avoir été informée qu'il hébergeait un fugitif, recherché par la justice, ce que le journaliste dément. José Leonel Silva Guerrero pense que cette descente visait à l’intimider suite à sa couverture journalistique de décès récents à Holguín. Ce n’est pas la première fois que le journaliste essuie les foudres des autorités. L’année dernière, ses outils de travail avaient été confisqués lors d’une perquisition. Il avait perdu son ordinateur, son téléphone portable, ses appareils photos ainsi que ses dossiers sur le monitoring de la situation des droits de l’Homme à Cuba

Reporters sans frontière dénonce l’arrestation arbitraire de José Leonel Silva Guerrero, déclare Claire San Filippo, responsable du bureau Amériques de l’organisation. Nous demandons aux autorités de mettre un terme à l’intimidation et au harcèlement à l’encontre de journalistes et blogueurs indépendants.”

Les journalistes et blogueurs cubains indépendants continuent de faire face à des menaces de mort, intimidations, campagnes de dénigrement, arrestations ou détentions arbitraire, voire agressions. Les collaborateurs d’Hablemos Press sont particulièrement visés par l’hostilité des autorités. Leur matériel a été confisqué et leurs téléphones portables déconnectés. Ils ont été convoqués par le département de la Sécurité d’Etat et sommés de changer leur ligne éditoriale. Ce mois-ci, Hablemos Press a dénoncé la convocation par la police et la détention d’un autre correspondent, Ricardo Sánchez Tamayo, ainsi que la campagne de dénigrement à l’encontre de sa journaliste Magaly Norvis Otero.

L’arrestation de José Leonel Silva Guerrero est survenue la veille du débloquage du site d’Hablemos Press par Reporters sans frontières lors de l’opération “Collateral Freedom” lancée à l’occasion de la journée mondiale contre la cybercensure, le 12 mars. Inaccessible sur l’île depuis 2011, le site miroir d’Hablemos Press peut désormais être consulté grâce au lien suivant: https://hp1.global.ssl.fastly.net/

Dernier pays de la zone Amériques, Cuba est 169ème sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse 2015 établi par Reporters sans frontières.