Information hero

Adnan Hassanpour

Il est le “doyen” des journalistes emprisonnés en Iran. Adnan Hassanpour, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Asou (Horizon), suspendu depuis, a été condamné en 2007 à la peine capitale par le tribunal révolutionnaire de Marivan, dans le Kurdistan iranien dont il est originaire. Ses crimes ? “Activités subversives contre la sécurité nationale”, “espionnage” et “propagande séparatiste”. En 2008, son avocat et les pressions internationales ont obtenu de la Cour suprême de Téhéran qu’il ne soit plus considéré comme mohareb (ennemi de Dieu). Rejugé, il a été finalement condamné en 2009 à 15 ans de détention. Aux dernières nouvelles, Adnan, dont la santé est chancelante, a été envoyé dans la prison de la ville de Zahedan, province de Sistan, dans le nord-est du pays. Il est ainsi victime d’une double peine : emprisonnement et exil.