Information hero

Angel Santiesteban-Pratz

Son blog s’appelle « Los hijos que nadie quiso », les enfants dont personne ne voulait. Cela fait plus d’un an que l’écrivain et net-citoyen Ángel Santiesteban-Pratz est emprisonné en raison de ses positions ouvertement critiques vis-à-vis du « dictateur » Raúl Castro, comme il l’appelle. En décembre 2012, les accusations de « violation de domicile et agression » qui pesaient contre lui ont été reconnues légitimes lors d’un procès éclair. Condamné à cinq ans, il a été transféré en avril 2013 dans la prison de San Miguel del Padrón, où il a subi des mauvais traitements et des actes de tortures. La même année, Angel a reçu le « prix international Franz Kafka des romans dans le tiroir », décerné à Prague, pour El verano en que Dios dormia (« l’été où Dieu s’est endormi »).