Héros de l'information

Dina Meza

Depuis huit ans quasiment sans interruption, Dina Meza, présentatrice radio de « Voces contra el Olvido » (Voix contre l’oubli) et responsable du site defensoresenlinea, est épiée, suivie et menacée de sévices et de mort, l’obligeant même à quitter quelques mois le Honduras en 2013. Son pays est un enfer pour les journalistes : 14 y ont été tués en dix ans, dont 13 depuis le coup d’Etat de juin 2009, et ce en toute impunité. Les sujets d’enquête tels que l’extraction minière, l’« épuration » de la police ou la situation des droits humains semblent entraîner des représailles automatiques. « Est-ce que j’ai peur ? se demande Dina, qui travaille aussi sur les conflits agraires. Mon plus grand problème, c’est que j’ai peur de ne rien faire alors que mes enfants ont besoin d’un pays différent. »