Information hero

Hanan Al-Mqawab

Hanan Al-Mqawab s’est forgée au feu de la révolution. La jeune libyenne de 34 ans, originaire de Benghazi est, au lendemain du début du soulèvement, journaliste pour le Centre des Médias, organisation ad hoc créée pour couvrir les événements. Très vite, elle travaille pour la radio Benghazi Mahali où elle présente des rapports sur la situation humanitaire dans le pays, puis pour Shabab Libya FM où elle parle de la condition féminine. Elle anime un programme très populaire : Isma’una (Ecoutez-nous) qui est le premier à parler ouvertement des exactions commises par les milices. Ces dénonciations reliant des groupes armés à des violations patentes des droits de l’homme, suivies d’une grande manifestation organisée le 21 septembre 2012 appelée “Sauver Benghazi”, l’ont contrainte à quitter le pays. Menaces d’enlèvement ou de mort ont en effet eu raison de son engagement médiatique et de son activisme politique au sein même du pays. Elle demeure aujourd’hui une journaliste en exil.