Information hero

Lydia Cacho

Ses sujets d’élection – les violences et les abus sexuels contre les femmes et les enfants au Mexique – ont valu à Lydia Cacho Ribeiro de nombreuses récompenses internationales – médaille Wallenberg, prix Olof Palme, prix de la liberté de la presse de l’Unesco, entre autres – mais tout autant d’avanies dans son propre pays. Un viol lié à ses enquêtes en 1999, une arrestation en 2005 après la sortie de son livre Demonios del Eden qui a contribué à faire tomber un réseau pédophile à grande échelle, un complot avorté du gouverneur de l’Etat de Puebla pour la faire emprisonner et tabasser en 2006, les roues de sa voiture sabotées en 2008 et un exil temporaire en 2011… Ca ne l’a pas empêché de publier en 2013 Esclavas del Poder (esclaves du pouvoir) où elle s’attaque à la traite mondiale des femmes.