Information hero

Razan Zaitouneh

Le 9 décembre 2013, Razan Zaitouneh a été enlevée par des inconnus, que d’aucuns disent être affiliés au groupe salafiste Jaysh Al-Islam alors qu’elle se cachait dans la banlieue de Damas pour échapper aux forces gouvernementales. Avec elle, son mari et deux collègues du VDC (Violations Documentation Center in Syria) qu’elle a fondé en 2011. L’avocate, écrivaine et militante des droits de l’homme, couronnée par de nombreux prix dont le prix Sakharov pour la liberté de pensée 2011 et le prix international Femme de courage 2013, se savait menacée de toutes parts et avait enregistré un message vidéo cinq jours avant sa disparition : “Je salue les milliers d’hommes et de femmes qui travaillent silencieusement et au ras du sol pour réaliser leur rêve de liberté et de justice.”