Information hero

Siamak Qaderi

Quatre ans de prison et 60 coups de fouet : c’est la punition judiciaire qu’a reçue en janvier 2011 Siamak Qaderi, blogueur et journaliste, déjà licencié par son employeur, l’agence de presse officielle Irna. Motifs : “propagande contre le régime” et “dissémination de fausses nouvelles en vue de perturber le public à travers son blog”. Il faut dire qu’il y était allé fort : non seulement il enquêtait sur la vie quotidienne de ses concitoyens et critiquait la politique ou les pratiques de son gouvernement, mais il avait réalisé et mis en ligne des interviews d’homosexuels iraniens. Or, tout le monde sait depuis 2007 et une déclaration fameuse de Mahmoud Ahmadinejad aux Etats-Unis qu’“il n’y a pas d’homosexuels en Iran” !