Israël

Israël

La presse se heurte à la censure militaire

La presse israélienne jouit d’une réelle liberté de ton, fait rare dans la région du Moyen-Orient. Néanmoins, malgré l'existence de médias libres et indépendants, les journalistes font face à la « censure militaire », à des procédures-baîllons, et à l'hostilité de membres du gouvernement. Les exactions de l’armée israélienne contre les journalistes palestiniens et étrangers sont fréquentes, en particulier lors de la couverture de manifestations en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza. De nombreux journalistes palestiniens, accusés d’inciter à la violence contre le pays ou de collaborer avec des organisations terroristes, sont victimes du système israélien de détention administrative : ils peuvent être détenus sans charge officielle, pour une durée indéfiniment renouvelable, et sans que leur dossier ne soit communiqué à un avocat.

88
au Classement mondial de la liberté de la presse 2019

Classement

-1

87 en 2018

Score global

+0,54

30,26 en 2018

  • 0
    journalistes tués en 2019
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2019
  • 0
    collaborateurs tués en 2019
Voir le baromètre