Prédateur

Raúl Castro

En congé depuis le 26 juillet 2006 en raison d'une lourde opération chirurgicale, Fidel Castro a cédé les rênes du pouvoir à son frère Raúl cinq jours plus tard. L'ancien ministre de la Défense, qui assume officiellement la présidence du Conseil d'État depuis le 24 février 2008, ne se comporte guère mieux que son aîné sur le terrain des libertés publiques. Les attaques contre la presse indépendante et les blogueurs n'ont pas cessé jusqu'à aujourd'hui. Elles se traduisent par des brutalités policières, des convocations et des perquisitions de la Sécurité de l'État (police politique) ou encore des détentions de courte durée. Néanmoins, la sinistre page du "Printemps noir" de mars 2003 s'est enfin tournée. Entre juillet 2010 et mars 2011, le régime castriste a consenti à la sortie de prison de 52 dissidents incarcérés à l'époque, dont un tiers de directeurs ou correspondants de petites agences de presse indépendantes. La plupart d'entre ont dû se résoudre à un exil forcé.