نیکاراگوئه

نیکاراگوئه

Une presse peu considérée

Censure, intimidations, menaces... La réélection du président Daniel Ortega en novembre 2016, pour un troisième mandat consécutif, a été assortie d’une kyrielle d’attaques contre les médias nicaraguayens, et plus particulièrement contre la presse indépendante et d’opposition. Au Nicaragua, la profession est globalement stigmatisée, régulièrement ciblée par des campagnes de harcèlement, des arrestations arbitraires et des menaces de mort. Lors de manifestations, les reporters nicaraguayens, considérés comme partisans, sont fréquemment agressés. La Constitution du Nicaragua ne tolère officiellement que les critiques « constructives », une terminologie vague qui permet au gouvernement de censurer et de limiter la liberté d’information.

114
در رده‌بندی جهانی ازادی رسانه‌ها در سال 2019

رده‌بندی جهانی ازادی رسانه‌ها

-24

90 به 2018

شناساگر عمومی

+5.12

30.41 به 2018

  • 0
    روزنامه‌نگار در 2019
  • 0
    شهروند خبرنگار در 2019
  • 0
    همکار رسانه‌‌ها در 2019
بیشتر شماره‌گر